Vous recherchez une information ? Les questions les plus fréquemment posées sont recensées dans notre FAQ. Consultez le thème qui vous intéresse, un lien « Nous contacter » situé en haut à droite de la page vous permettra également de nous écrire si vous n’avez pas trouvé la réponse à votre question.

Le switch GIMAC mis en place dans les conditions de sécurité maximale, répond aux normes de sécurisation des flux monétiques actuelles et à venir imposées par le standard EMV.

Grâce à cette technologie, le GIMAC vous assure un niveau de sécurité élevé de l’ensemble de vos transactions.

Par nature, le GIMAC définit des profils de carte et les membres en font des produits pour leurs clientèles. La technologie de la carte GIMAC est :

  • Une carte au standard EMV à puce et à piste magnétique
  • Une base applicative EMV CPA (Common Payment Application)
  • Une authentification statique (SDA) pour les cartes EMV à autorisation systématique (CAS) ;
  • Une authentification dynamique (DDA) pour les cartes haut de gamme
  • Un hologramme sur le corps de la carte
  • Un logo du GIMAC sur le corps de la carte.
Le GIMAC est un nouvel organisme monétique de l’Afrique Centrale qui a été créé le 04 juin 2012 à Douala au Cameroun, sous la forme d’un groupe d’intérêt économique (GIE).
Le sigle GIMAC signifie Groupement Interbancaire Monétique de l’Afrique Centrale.
Le siège du GIMAC est situé aux services centraux de la Banque des États de l’Afrique Centrale à Yaoundé au Cameroun.
  • Sont membres d’office du GIMAC, les Établissements de Crédit établis dans la CEMAC.
  • Peuvent devenir membre :
    • Les Trésors publics, les Postes ou tout établissement habilité à émettre de la monnaie électronique dans les États de la CEMAC
    • Les Établissements de Micro Finance (EMF) sont soit directement connectés, soit à travers un chef de file.
Le switch GIMAC mis en place dans les conditions de sécurité maximale, répond aux normes de sécurisation des flux monétiques actuelles et à venir imposées par le standard EMV.

Grâce à cette technologie, le GIMAC vous assure un niveau de sécurité élevé de l’ensemble de vos transactions.

Par nature, le GIMAC définit des profils de carte et les membres en font des produits pour leurs clientèles. La technologie de la carte GIMAC est :

  • Une carte au standard EMV à puce et à piste magnétique
  • Une base applicative EMV CPA (Common Payment Application)
  • Une authentification statique (SDA) pour les cartes EMV à autorisation systématique (CAS) ;
  • Une authentification dynamique (DDA) pour les cartes haut de gamme
  • Un hologramme sur le corps de la carte
  • Un logo du GIMAC sur le corps de la carte.
Le GIMAC est un nouvel organisme monétique de l’Afrique Centrale qui a été créé le 04 juin 2012 à Douala au Cameroun, sous la forme d’un groupe d’intérêt économique (GIE).
Le sigle GIMAC signifie Groupement Interbancaire Monétique de l’Afrique Centrale.
Le siège du GIMAC est situé aux services centraux de la Banque des États de l’Afrique Centrale à Yaoundé au Cameroun.
  • Sont membres d’office du GIMAC, les Établissements de Crédit établis dans la CEMAC.
  • Peuvent devenir membre :
    • Les Trésors publics, les Postes ou tout établissement habilité à émettre de la monnaie électronique dans les États de la CEMAC
    • Les Établissements de Micro Finance (EMF) sont soit directement connectés, soit à travers un chef de file.
Les plafonds de paiement et de retrait sont fixés par la banque du porteur. Pour en connaître les plafonds ou si vous souhaitez les modifier, le porteur doit contacter directement le gestionnaire de son compte.
Attention aux codes erronés : Après la composition successive de 3 codes faux, les Distributeurs avalent les cartes. Dans ce cas, la seule solution, c’est de s’adresser à la banque du porteur pour récupérer d’abord la carte GIMAC, ensuite se voir attribuer un nouveau code secret sous quelques jours.

NB : En cas d’oubli définitif de code secret, votre banque ne le connaît pas. Toutefois, elle peut vous attribuer un nouveau et vous le renvoyer sous pli confidentiel.

En cas d’usage frauduleux de ma Carte GIMAC, le porteur doit faire immédiatement opposition sur la carte auprès de sa banque. Ceci, en contactant immédiatement cette dernière par tous les moyens de communications mis en place (ces informations sont disponibles auprès du gestionnaire du porteur).
En cas de vol ou de perte de la carte GIMAC, le porteur doit faire une déclaration de vol ou de perte auprès des autorités compétentes, c’est-à-dire sa banque. Cette déclaration faite rapidement, par tous les moyens de communication recommandés, permet de sécuriser l’utilisation frauduleuse de la carte perdue ou volée.
Le switch GIMAC mis en place dans les conditions de sécurité maximale, répond aux normes de sécurisation des flux monétiques actuelles et à venir imposées par le standard EMV.

Grâce à cette technologie, le GIMAC vous assure un niveau de sécurité élevé de l’ensemble de vos transactions.

Pour obtenir une carte GIMAC vous devez détenir un compte dans une banque de la Zone CEMAC. L’offre de chaque carte est différente d’un établissement bancaire à l’autre, tant dans le contenu des garanties, l’étendue des services que dans son tarif. C’est pourquoi nous vous invitons à contacter la banque de votre choix qui ne manquera pas de vous renseigner sur les possibilités de souscription et le contenu de son offre.
La carte interbancaire GIMAC est une carte qui doit être acceptée par toutes les banques de la CEMAC raccordées au switch GIMAC, même si la banque du porteur de carte est différente de celle du commerçant ou de la banque gestionnaire du distributeur de billets, dès lors qu’il s’agit d’établissements membres du réseau monétique interbancaire ; ainsi que vers les réseaux internationaux comme VISA, Mastercard, China UnionPay, etc..
Par nature, le GIMAC définit des profils de carte et les membres en font des produits pour leurs clientèles. La technologie de la carte GIMAC est :

  • Une carte au standard EMV à puce et à piste magnétique
  • Une base applicative EMV CPA (Common Payment Application)
  • Une authentification statique (SDA) pour les cartes EMV à autorisation systématique (CAS) ;
  • Une authentification dynamique (DDA) pour les cartes haut de gamme
  • Un hologramme sur le corps de la carte
On appelle raccordement d’une banque au GIMAC, le fait qu’une banque déjà monétique fasse transiter ses transactions monétiques par le switch du GIMAC. Cela permet de bénéficier de l’interbancarité.
On appelle hébergement d’une banque au GIMAC, le fait que ce dernier gère la monétique d’une banque donnée par le biais de son switch monétique. Ce service est aussi appelé délégataire et permet aux banques non monétiques, de l’être à moindre coût et dans un délai relativement court.
L’intéropérabilité est la mise en place d’un dispositif technique permettant aux systèmes d’informations des établissements monétiques d’échanger de manière transparente, les données relatives aux transactions électroniques qui transitent d’un système à un autre.
L’interbancarité est la coopération établie entre les banques d’un même switch permettant de garantir l’acceptabilité des moyens de paiement émis par l’ensemble des banques et leurs échanges dans les meilleures conditions de rapidité, de sécurité et de coût.
Le GIMAC offre deux (02) services, le raccordement pour les banques déjà monétiques et la délégation pour les banques encore non monétiques.
Vous désirez en savoir plus?

Nos Membres

[at_logo_carousel id= »4976″]