Mot de bienvenue du Directeur Général

L’année 2015 s’inscrira en lettre d’or pour le Groupement Interbancaire Monétique de l’Afrique Centrale (GIMAC).

En effet, la reconstruction de l’infrastructure monétique interbancaire sous régionale commencée au mois d’avril 2014, connaîtra enfin la concrétisation d’une réelle monétique de masse dans la CEMAC, par la mise en production en fin 2015, d’une vingtaine de banques sur la plate-forme interbancaire de toute dernière génération.

La carte sous régionale GIMAC, issue de la toute dernière technologie CPA EMV, déjà distribuée à des milliers de porteurs, consacre quant à elle, une grande première en terme d’offre locale de carte interbancaire dans la sous-région,

accentuant ainsi la dématérialisation des transactions commerciales, avec un fort accent sur la réduction du cash et l’accroissement des entrées de devises.

Avec ses offres d’infogérance (hébergement et gestion des transactions monétiques intra et inter bancaires) et d’interconnexion à moindre coûts, le GIMAC entend se positionner comme un acteur déterminant de la bancarisation de la sous-région, fort de sa dynamique équipe de techniciens et d’ingénieurs en monétique et en métiers supports, originaires des six (06) pays de la CEMAC, à l’œuvre 24h/24 et 7j/7.

A l’heure où tous les pays de la sous-région aspirent à l’émergence à court terme,

faire de la CEMAC un espace de paiements et de règlements moderne, basé sur un outil qui a fait ses preuves ailleurs, conjugué à la multiplication des points d’acceptation GAB et TPE, ne pourra qu’accélérer le processus de croissance.

Enfin, au-delà de la cinquantaine de banques de premier ordre à intégrer au GIMAC à l’horizon 2016, nous entendons également offrir la possibilité aux micro-finances, aux trésors publics et autres établissements publics ou privés, l’opportunité de procurer à leurs membres ou clients, la carte (gage de sécurité, traçabilité, épargne, e-commerce) en lieu et place du cash.

Nos Membres

[at_logo_carousel id= »4976″]