Mot de bienvenue du Directeur Général

L’année 2015 s’inscrira en lettre d’or pour le Groupement Interbancaire Monétique de l’Afrique Centrale (GIMAC).

En effet, la reconstruction de l’infrastructure monétique interbancaire sous régionale commencée au mois d’avril 2014, connaîtra enfin la concrétisation d’une réelle monétique de masse dans la CEMAC, par la mise en  production en fin 2015, d’une vingtaine de banques sur la plate-forme interbancaire de toute dernière génération.

La carte sous régionale GIMAC, issue de la toute dernière technologie CPA EMV, déjà distribuée à des milliers de porteurs, consacre quant à elle, une grande première en terme d’offre locale de carte interbancaire dans la sous-région, accentuant ainsi la dématérialisation des transactions commerciales, avec un fort accent sur la réduction du cash et l’accroissement des entrées de devises.

LIRE LA SUITE DU MOT DE BIENVENUE

Présentation

Le Groupement Interbancaire Monétique de l’Afrique Centrale (GIMAC), est un GIE crée à l’issue de la Réforme institutionnelle du Système Monétique Interbancaire (SMI) de la CEMAC, le 04 juin 2012 à Douala au Cameroun. Il a pour objet principal, la définition du cadre réglementaire, sécuritaire, ainsi que les aspects d’interopérabilité de la monétique dans la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) et d’une manière générale, toutes les opérations commerciales, industrielles, financières, mobilières et immobilières compatibles avec le statut de GIE, pouvant se rattacher directement ou indirectement à l’objet social ou à tous objets similaires ou connexes.

Pourquoi devenir membre?

Administration et Fonctionnement

Les Organes de décision, d’administration et de contrôle du GIMAC sont les suivant :

(i)   l’Assemblée Générale Ordinaire;

(ii)  l’Assemblée Générale Extraordinaire;

(iii) le Comité de Direction ;

(iv) le Directeur Général.

EN SAVOIR PLUS

Cadre Légal

Le Groupement Interbancaire Monétique de l’Afrique Centrale (GIMAC) a été créé par la Banque des États de l’Afrique Centrale (BEAC), toutes les banques, institutions financières et organismes qui y adhéreront par la suite.

Il est régi par:

  • Les articles 869 à 885 de l’Acte Uniforme de l’OHADA relatifs au droit des sociétés commerciales et du GIE.

  • Le Contrat constitutif et le Règlement Intérieur.

  • La Convention d’Interbancarité et d’Interopérabilité.

Nos Membres